Est-il vraiment possible de faire un peeling sur les peaux foncées ?

Le peeling est une technique utilisée en médecine esthétique pour accélérer la régénération de la peau par l’utilisation de cocktails composés le plus souvent de rétinol, d’AHA, de TCA ou encore de phénols.

Il vise à débarrasser la peau de ses imperfections, plus particulièrement les tâches pigmentaires, les masques de grossesse, les cicatrices, les traces d’acné, les ridules…

Dans la pratique, le peeling sur peaux foncées fait souvent l’objet de réactions de prudence de la part des professionnels qui ne maitriseraient pas le sujet, et à juste titre! Je vous explique pourquoi.

Caractéristiques des peaux noires

Les peaux noires s’avèrent être plus fragiles et réagissent de manière plus poussée face aux agressions ainsi qu’aux traumatismes. Il s’agit de la raison principale qui exige que l’on reste prudent sur le type de peeling appliqué à ce type de peau. Les peaux noires sont en effet plus réactives (elles réagissent plus vites aux agressions) et plus inflammatoires (elles gardent plus longtemps la trace des agressions).

Les peaux foncées, celles qui appartiennent au phototype VI sont ainsi plus sujettes à l’apparition d’hyperpigmentation, ces tâches sombres qui rendent la peau moins esthétique.

On ne s’étonnera donc pas que les demandes de ces personnes en matière de peeling soient plus fréquentes puisque qu’il vise justement à lisser la peau et à éclaircir le teint tout en neutralisant les premiers signes de vieillissement cutané.

Le peeling adapté aux peaux foncées

Les peaux foncées peuvent parfaitement passer au peeling à condition de choisir un traitement adapté qui agit en douceur tout en étant de nature à offrir un bon résultat.

Les produits utilisés seront alors adaptés à la nature de la peau et tiendront compte de sa fragilité. A cela s’ajoute la nécessité impérative d’une préparation préalable qui vise justement à permettre à la peau de recevoir favorablement le traitement qui va lui être appliqué et à ne pas subir ce traitement comme une agression négative.

Le phototype de la peau et sa réactivité de même que les imperfections à corriger seront les éléments qui permettront de déterminer le type de peeling adapté en vue d’obtenir des résultats optimaux, sans effets secondaires.

En général sur les phototypes foncés, c’est vers le peeling dépigmentant que l’on va s’orienter afin de traiter les irrégularités de taches cicatricielles ou de mélasma. Ce peeling, très bien toléré par les peaux foncées, devra être accompagné au préalable d’un peeling au rétinol ou aux acides de fruits afin d’en potentialiser l’effet et suivi par l’application quotidienne d’une crème éclaircissante pour finir le travail.

Après la séance de peeling, la personne fera encore l’objet d’un suivi et pourra se voir prescrire des soins adaptés et ce, afin d’éviter tout risque de rebond de pigmentation, un phénomène qui peut se produire sur les peaux foncées qui manquent de soins et de suivi suite à une séance de peeling.

Dans tous les cas, l’utilisation d’un écran solaire dans le mois qui suit l’intervention est obligatoire.

Laisser un commentaire