Epilation au laser et bronzage : Pourquoi devoir attendre 2 mois avant de (re)faire du laser après le soleil?

La question du bronzage, en plus d’être d’actualité, est récurrente en ce qui concerne la pratique de l’épilation au laser.

Qu’est-ce-qu’une peau bronzée ?

Pour rappel, une peau bronzée correspond à une réaction de protection naturelle du corps suite à une « agression solaire » par des UVA et B notamment. Cette « agression » stimule la production de la mélanine au niveau des mélanocytes de la peau pour protéger nos cellules des rayonnements solaires. Cette mélanine est exactement le même pigment que l’on retrouve dans les poils et les cheveux. Après le bronzage, la peau contient donc de la mélanine au même titre que les poils.

Comment fonctionne le laser épilatoire ?

Le principe de l’épilation au laser repose sur l’affinité du rayonnement laser à la mélanine du poil. C’est à dire que le faisceau laser est absorbé par la mélanine du poil et le converti en chaleur, ce qui a pour effet de détruire le follicule pileux. On parle de « cible laser » en ce qui concerne le pigment de la mélanine, ce qui veut dire que seule la mélanine sera ciblée par le laser et le reste de la peau ne sera pas du tout impactée par celui-ci.

 Pourquoi il ne faut pas faire d’épilation laser avec une peau bronzée ?

Une peau bronzée, chargée en mélanine, sera malheureusement susceptible de capter de manière intense le faisceau laser au niveau de la peau en plus des poils, provoquant ainsi des brûlures. Ces brulures dépendront de la quantité de « bronzage » présent et de la puissance du tir laser.

Des effets à long terme comme des hypopigmentations ou hyperpigmentations sont possibles en cas d’exposition solaire avant une séance laser.

C’est pourquoi le bronzage est une contre-indication à la pratique de l’épilation laser. Vous devez en parler à votre médecin au retour d’une exposition au soleil, même courte et votre praticien ne doit pas pratiquer le laser sur une peau qui a été récemment exposée au soleil.

Il est recommandé de respecter un délai d’au moins deux mois après l’exposition au soleil pour effectuer une séance. La reprise des séances est en général conditionnée à un test, réalisé par votre praticien, sur une petite zone de la peau. En l’absence de réaction cutanée dans les 24 heures, vous pourrez reprendre sans risques vos séances d’épilation au laser.

Le mieux, si vous le pouvez, est encore de ne pas s’exposer au soleil durant tout votre traitement laser !

Laisser un commentaire